Bobby Fischer vit à Pasadena

texte Lars Norén | traduction Amélie Berg | mise en scène Philippe Baronnet
avec Elya Birman, Frédéric Cherboeuf*, Samuel Churin*, Nine de Montal, Astrid Roos*, Camille de Sablet*
* en alternance

CRÉATION OCTOBRE 2012
REPRISE OCTOBRE 2013
5 et 6 février 2015, La Faïencerie, Théâtre de Creil
4 et 5 mars, Lʼapostrophe, Scène nationale de Cergy-Pontoise
9 et 10 avril, Théâtre de Rungis
12 et 13 mai, Les 3 Pierrots, Centre culturel de Saint-Cloud

Révélation dʼun metteur en scène […] Tout est dosé, progressif, ralenti, accéléré. Non plus un match en plusieurs rounds, mais une navigation sur un bateau ivre qui domine parfois la tempête, mais ne pourra éviter de se fracasser. Gilles Costaz

Tout est dʼune justesse percutante. La mise en scène aux accents cinématographiques de Philippe Baronnet nous place au plus près de ces lames de fond, joue de gros plans, dʼeffets de perspectives, sʼappuie sur une remarquable direction dʼacteurs. Manuel Piolat Soleymat

Les quatre comédiens font de cette soirée un moment bouleversant où l’on sourit parfois. Martine Silber


 

 

Passant au scalpel les sentiments de ses personnages, Lars Norén fait le constat lucide de la violence des rapports familiaux qui unissent parents et enfants dans une même solitude. Dans une nuit qui dure, après une soirée en famille au théâtre, le père, la mère, le fils, la fille vont tenter de se dire maladroitement, violemment, les endroits où lʼamour a manqué. Avec une froideur implacable, Bobby Fischer… décortique la famille et les personnages sont perpétuellement à la limite de la fracture, en sursis. Bousculé par la dynamique de lʼécriture, faussement réaliste, le spectateur est saisi, interrogé, tenu en haleine jusquʼau petit matin.


mise en scène Philippe Baronnet | scénographie Estelle Gautier | lumière Lucas Delachaux | son Cyrille Lebourgeois | costumes Carmen Bagoe | maquillage Françoise Caumayrac | régies Quentin Dumay, Lucas Delachaux en alternance avec Thibaut Champagne et Guillaume Tarnaud | production Jérôme Broggini

production Les Échappés vifs (ex-Les Permanents) coproduction Théâtre de Sartrouville et des Yvelines–CDN, avec la participation artistique du Jeune théâtre national ; lʼaide de la Spedidam ; avec le soutien du CENTQUATRE-PARIS. LʼArche est éditeur et agent théâtral du texte représenté. Spectacle créé le 15 octobre 2012 au Théâtre de Sartrouville et des Yvelines–Centre dramatique national.

depuis sa création…
du 9 au 27 octobre 2013, Théâtre La Tempête, Cartoucherie de Vincennes-Paris
6, 7 novembre, Espace culturel Boris-Vian, Les Ulis
14 novembre, Le Préau Centre dramatique de Vire-Normandie
5 et 6 février 2015, La Faïencerie, Théâtre de Creil
4 et 5 mars, Lʼapostrophe, Scène nationale de Cergy-Pontoise
9 et 10 avril, Théâtre de Rungis
12 et 13 mai, Les 3 Pierrots, Centre culturel de Saint-Cloud